Mon premier Mondial de la bière 2011

Ça y est, c’est fait: j’ai pris part à mon premier Mondial de la bière, lors de la journée d’ouverture, mercredi dernier.  Ce fût une expérience mémorable.  J’avais plusieurs craintes par rapport au choix du lieu : la place Bonaventure.  Mes craintes se sont vites dissipées lors de notre arrivée, tout y était bien espacé.  La file d’attente avançait assez rapidement.  Arrivés au guichet, nous nous sommes procuré le verre de l’édition 2011. De mon côté, à première vue, j’étais déçu du côté esthétique du verre, mais par contre j’ai vite apprécié l’anse présente sur le verre: cela permettait de conserver la froideur du précieux breuvage !

Notre premier arrêt fût chez Benelux, pour y goûter la Sabotage. Unique en son genre, cette bière laisse toute la place aux houblons du nouveau monde avec un heureux mélange d’agrumes.  La soirée était bien commencée.

Après un arrêt chez Hopfenstark pour y déguster une Ostalgie rousse, nous nous sommes arrêtés chez Broue Pub Brouhaha pour boire une blanche soleil.  Une délicieuse blanche épicée à 5.5% d’alcool.

Mes deux coups de coeur sont ensuite survenus coup sur coup lorsque j’ai eu la chance de boire une Sculpin IPA de la microbrasserie Ballast Point située à San Diego, California. Cette dernière, présente des pointes d’abricots, de pêches, de mangues et de citrons.  Avec ses 7% d’alcool et ses 70 IBU, elle est à boire avec modération.

Encore sous le choc, je me dirige ensuite au bistro européen pour y commander une Aventinus Eisbock, brassée par Schneider-Weiss.  Cette bière extrêmement particulière a été gelée lors de la fermentation pour ensuite y retirer la glace formée d’eau pour ainsi augmenter le taux de sucre par le fait même le taux d’alcool.  En effet, avec ses 12% d’alccool, on dirait presque du cidre.  On y retrouve ici des arômes de toffee, de caramel, de banane et de noisette.  Lors de sa création en 1940, pendant le transport des barils, ceux-ci ont gelés, séparant l’eau de la bière et au fil du temps les brasseurs de chez Schneider-Weiss ont réussi à recréer le même résultat, mais en contrôlant le procédé en usine.Nous sommes ensuite allés rencontrer les gens de la microbrasserie Le Trou du Diable pour y déguster une portion de buteuse et une portion de p’tite buteuse.  Tout simplement sublime.

Après avoir cassé la croûte avec un sandwich à la saucisse, nous avons terminé notre soirée en goûtant à la Terre Ferme de la microbrasserie À L’Abri De La Tempête.

Après toutes ces consommations, plusieurs grands verres d’eau nous ont permis de revenir à la maison avec que de bons souvenirs.

Merci à tous les exposants et à l’an prochain.

Publicités

3 réponses à “Mon premier Mondial de la bière 2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s