Dégustation Privée – Partie I

Quelle journée ce fût mardi dernier dans le région de St-Hyacinthe ! Tout d’abord, nous avons visité les locaux des Brasseurs Du Monde, dans le quartier industriel. À notre arrivée, Dominic Champagne nous attendait, au Picoleur, un salon de dégustation attenant à la brasserie. Atmosphère très relax pour un mardi. L’entreprise a été fondée ce printemps et leurs trois premiers produits sont déjà sur les tablettes. Il faut dire que leur maître brasseur avait déjà pas mal de brassins à son actif, lui qui a fondé le St-Bock il y a environ 7 ans. Ayant brassé plus d’une cinquantaine de recettes dans le passé, lorsque les Brasseurs Du Monde sont nés, les recettes étaient pratiquement toutes prêtes. Ils ont voulu mettre en marché trois produits accessibles à tous, pour ainsi se faire connaître. Et au courant de la prochaine année, on devrait avoir droit à une série Connaisseur.

Tout d’abord, la blonde d’inspiraiton tchèque. Ils ont été en mesure de recréer une lager tchèque, mais avec des levures d’ale. Ils ont même réussi à reproduire l’eau utilisée pour les lagers tchèques. Cela donne une blonde très désaltérante, mais un peu plus complexe qu’une simple lager.

Ensuite, leur blanche, une weizen, mais les épices utilisées rehaussent de beaucoup le goût donné par les levures utilisées pour les weizen. Au nez on distingue clairement des arômes de camomille et d’agrumes, tandis qu’en bouche la cardamome prend le dessus. Que dire de la mousse, bien épaisse, conservant toutes les arômes dans le verre.

Leur dernière bière commercialisée est une rousse, bien typique, très maltée avec des arômes de noisettes et une finale rappelant le caramel ou le toffee écossais.

Après ces 3 verres bien appréciés, Dominic nous propose d’essayer leur dernière création, une I.P.A. 90 minutes, l’Interdite, tirant à 6% ABV. Une I.P.A. typique, mais comme les houblons ont été ajoutés à chaque minutes pendant 90 minutes, l’amertume en bouche est très bien contrôlée, même ma conjointe qui n’aime pas les bières amères a été très surprise.

Pour l’instant vous pouvez seulement la boire en fût, au Picoleur même, mais elle devrait se retrouver sur les tablettes de vos dépanneurs au début de l’automne.

Si vous passer par St-Hyacinthe, une visite au Picoleur pour boire leurs dernières créations s’impose. Il est raffraîchissant de voir une jeune entreprise arrivée dans la cours des grands avec d’aussi bons produits. Au plaisir de découvrir vos futurs produits !

Lors de la suite de cet article, je vous décrirai notre dégustation des produits de la Microbrasserie du Bilboquet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s